NEWS - Samarcande
Le carnet de route de Maimouna

Parfois des jeunes filles que je rencontre me parlent de leur papa. Maimouna par exemple, elle me parle de certains pères qui n’apprennent plus, des pères qui ont arrêtés d’apprendre, trop tôt. Et s’ils avaient été différents, ils n’auraient peut-être pas décidés de vendre leur fille à ce qui deviendra un mari, un homme parfois trop vieux, un homme qui est africain d’un pays que l’on nomme la Guinée Conakry. Là- bas, il arrive que l’on donne sa fille très jeune à un homme. Une petite fille qui a choisi ses rêves, grâce ou à cause de la télévision, un écran qui montre des choses qui ressemblent à chez nous, l’Europe. Elle décide alors de nous ressembler et refuse cet homme trop vieux avec des cheveux trop blanc, elle décide ses propres rêves, ne décide rien, mais elle se décide différente et elle dit j’en ai assez de tout, sans savoir la suite.

Le carnet de route de Maimouna

Rss

Newsletter